DEBATS

Discussion sur les Effets du Bruit des Aéronefs Touchant la Santé

Étude individuelle longitudinale

L’étude individuelle longitudinale inclura de l’ordre de 1 200 riverains des trois aéroports suivants : Paris-Charles de Gaulle, Toulouse-Blagnac et Lyon-Saint-Exupéry. Les participants seront tirés au sort dans l'Annuaire téléphonique Universel. Les personnes recrutées devront :

  • Avoir 18 ans et plus,
  • Résider dans l’une des 161 communes de la zone d’étude,
  • Résider dans leur logement situé dans cette commune au moins 6 mois dans l’année,
  • Comprendre et parler suffisamment le français pour répondre à un questionnaire et se soumettre à des mesures physiologiques, sans distinction de nationalité,
  • Accepter les grandes étapes de l’étude,
  • Être disponible pour recevoir un enquêteur de l'Ifsttar à leur domicile,
  • Retourner leur consentement.
  • Lors de leur inclusion dans l'étude puis deux et quatre ans après s'ils acceptent, l'information concernant leur état de santé sera obtenue par un enquêteur de l'Ifsttar au domicile des participants, d’une part par l’administration d'un questionnaire (effets sur le sommeil et le système cardiovasculaire, troubles anxio-dépressifs, et gêne ressentie due au bruit des avions), d’autre part par des mesures de la tension artérielle, de la fréquence cardiaque et de la concentration de cortisol salivaire (marqueur des états de stress).

    L’enquêteur réalisera lui-même à l'aide d'un tensiomètre trois mesures de la tension artérielle et de la fréquence cardiaque des participants en suivant un protocole bien défini.

    En ce qui concerne le cortisol, l'enquêteur expliquera aux participants comment utiliser un kit de prélèvement de salive (salivette) pour prélever leur salive juste après le lever (ce qui correspond habituellement au pic de sécrétion salivaire du cortisol) et juste avant le coucher (ce qui correspond habituellement au niveau minimum de sécrétion du cortisol).

    Après avoir récupéré ces deux prélèvements, l’enquêteur les enverra au Laboratoire de Biochimie du Centre de Biologie Sud situé sur le Groupement Hospitalier Lyon-Sud qui l’analysera afin de déterminer le niveau de cortisol salivaire.